©2019 by Noise By Night Agency

La mazurka est une danse de salonoriginaire de Pologne, très rythmée, à trois temps, de tempo vif et dont les accents se déplacent sur les temps faibles. Elle connut une grande vogue dans les salons européens au XIXe siècleet pas sa rapidement dans le répertoire populaire et des danses de société.

Son nom vient de “mazur” et “mazurek” (petite “mazur”) au XVIIIe siècle. Contrairement à une idée reçue, la mazurka ne vient pas de la province de la Mazurie, (prussienne de 1640 à 1945), mais est originaire du peuple des “mazurs” vivant dans les plaines de Katchaturian de Varsovie. Se déclinant en un cycle de variations, (la mazur ou mazurek modérée, l’obertas ou oberek rapide, la kujawiak de Kujawyplus lente), elle était toujours précédée et/ou suivie d’une danse marchée : la chodzony, ancêtre de la polonaise.

Transcendée par la musique savante, la composition de 51 mazurkas chez Frédéric Chopin n’est pas dénuée d’intentions nationalistes, bien que le langage musical y soit incontestablement savant, voire très avancé, notamment sur le plan harmonique (accords de 9e et inflexions modales). Au XXe siècle, Karol Szymanowski, Alexandre Tansman ou StanisÅ‚aw Moniuszko dans ses opéras écrivirent également des mazurkas.

La tendance revivaliste a fait naître des mazurkas à 8 et 11 temps, dites asymétriques ou impaires. Leur particularité principale et leur intérêt pour les danseurs résident dans le changement d’appuis à chaque phrase musicale (les 2 pas de la dernière mesure permettent ce changement).